Retour à l'accueil
site de vente en ligne
catalogue général

Espace bien-être

video des anneaux de vie
informations colliers anneaux de vie de type lakovsky
Consultation
Radiesthesie

Art de vivre

 
Bijoux en pierres fines et semi-précieuses
mineraux
Produits de bien-etre
ENFANTS

Informations

La boutique
contactez nous
Qui sommes-nous?
salon et expositions
catalogue général

site ami

 
Nos bonnes adresses & sites amis
informations légales
notre site de vente en ligne

vente à distance à la boutique par CB

au 03 85 82 47 71

Du mardi au Samedi de 10h à 12h et 14h30 à 18h30

 

experience de guérison d'une plante avec un circuit oscillant

 

Apllication des circuits oscillants ouverts. (page 179 à 182) la science et le bonheur G. Lakhovsky

"J''ai indiqué dans les chapitres précédents quel est l'influence des ondes astrales sur les êtres vivants, qui se comportent comme de véritables résonateurs et comment j'ai pu modifier cette influence au moyen du rayonnement d'un oscillateur auxiliaire local, tel que mon radio-cellulo- oscillateur.

Dès le début de mes recherches sur l'oscillation cellulaire, j'ai pressenti que le champ électromagnétique atmosphèrique pouvait être modifié, non seulement grâce à un générateur local susceptible de produire des interférences avec le champ astral, mais encore plus simplement en disposant un circuit résonateur à l'entour du sujet.

Aussi, ai-je repris mon expérience fondamentale de la guérison du cancer des géraniums au laboratoire de la clinique chirurgicale de la Salpêtrière, en subsituant au radio-cellulo- oscillateur un simple circuit oscillant entourant la plante à traiter pour assurer la filtration du champ des ondes cosmiques. Le 4 décembre 1924, je plaçai dans les pots séparés une série de géraniums inoculés avec le Bactérium tumefaciens. Au bout d'un mois, lorsque les tumeurs se furent développées, je pris au hasard l' une de ces plantes et l'entourai d'une spire circulaire en cuivre nu de 25mm² de section et d'un diamètre D=30 cm ; circuit ouvert dont les extrémités étaient engagées dans un support d'ébonite (fig 34, photo ci dessous).

 

On sait qu'un tel oscillateur, entièrement isolé dans l'air, vibre sensiblement en demi-onde sur une longueur d'onde fondamentale définie par la longeur double de celle de la circonférence : = 2 pi D =1,885m
L'onde fondamentale de cet oascillateur est donc voisine de 2 mètres.

Après une quinzaine de jours, tous les géraniums inoculés et non traités étaient morts. Seul le géranium entouré de son armature oscillante avait résistée au mal.

Depuis lors, completement guéri, il s'est développé beaucoup mieux que les plantes non traitées et saines. En juin 1925, il était déjà devenu deux fois plus grand que les géraniums non inoculés qui ont poussé normalement.

trois ans plus tard, le géranium, toujours muni de son circuit oscillant, avait atteint un développement exceptionnel comme en témoignent les photos suivantes, prises à trois années d'intervalle et ramenées à la même échelle."

Ce texte a été présenté à l'académie des sciences par le professeur d'Arsonval durant la scéance du 2 avril 1928.

.

 

 

page suivante

 

 

21/01/2017