Collier ceinture bracelet de type Lakhovsky

la localisation des circuits

Extrait du livre de Guy Thieux, sur l’importance de la localisation  des circuits oscillants sur le corps humain. 

Les différentes expériences faites, ont démontrées que la zone où se trouvait le circuit, était importante. Mr Thieux évoque G. Lakhovsky , la biodynamothérapie de Joseph Salvat et les travaux d’Enel.

 

«  La première expérimentation fut tentée sur ma fille en 1931, alors âgée de 9 ans, et qui était atteinte d’adénopathie trachéobronchique.  Durant son sommeil, elle avait des ralentissements dans la respiration ; elle se réveillait en sursaut, se dressait sur son lit et haletait pour reprendre souffle. Les colliers de zinc ou d’argent eurent des effets semblables de faire disparaître ces crises.

Pendant plus de trois ans, jusqu’en 1935, les circuits  d’argent et de zinc furent alternativement employés sur les malades, sans que les malades connaissent la nature des circuits. Les mêmes résultats étaient constatés pour  les circuits d’argent et les circuits de zinc et tous sont réductibles à un seul effet spécifique de la fréquence  qui est d’exciter par les neurones moteurs de la vie végétative, ou plus précisément de normaliser l’activité de ces neurones.

Sur les personnes dont les neurones moteurs de la vie végétative, ont une capacité fonctionnelle normale, cette fonction est simplement maintenue.

Appliqués sur la poitrine les effets sont très sensibles chez les personnes atteintes d’asthme nerveux ; la respiration devient plus facile.

Chaque fois qu’il y a atteinte aux neurones moteurs cardiaques, comme dans certains cas d’angine de poitrine, l’effet constant est une modification vers un rythme normal.

Dans tous les cas de congestion accidentelle des organes respiratoires, l’effet est rapide. L’effet des circuits oscillants va dans le sens de l’auto-réaction du système nerveux pour rétablir la circulation et la respiration.

Sur les reins le premier effet est d’augmenter la sécrétion d’urine en quantité ; sur les personnes normales cette augmentation ne dure pas au-delà de quelques jours. Mais sur les malades atteints de néphrite d’origine nerveuse, les neurones vaso-moteurs inhibés par le froid ou une autre cause, l’effet se fait sentir généralement dans les vingt-quatre heures et se maintient.

Sur la constipation d’origine neuro motrice, l’effet est constant ; mais il faut quelques jours et parfois quelques semaines pour le déclencher chez des personnes atteintes de cette affection depuis de nombreuses années.

Chez les hommes atteints d’impuissance des nerfs érecteurs, l’application des circuits au bas ventre réveille cette fonction. (Ceinture)

En 1935, j’ai appliqué les circuits de zinc et d’argent, alternativement, à un malade atteint de parésie nerveuse du pylore. Sans circuits placés à la taille, le passage des aliments ne se faisait pas de l’estomac vers le duodénum.

Avec des circuits, soit en zinc, soit en argent la fonction du pylore reprenait. Les radiographies n’avaient décelé aucune lésion, mais toutes les médications avaient échoué.

Le port des circuits zinc, pendant quelques mois, fit  disparaitre complètement l’affection.

Cette similitude de l’effet permet de croire que l’hypothèse est vérifiée, selon laquelle cet effet est dû exclusivement à l’émission électromagnétique produite par les atomes du métal amputé d’un électron.».