Collier ceinture bracelet de type Lakhovsky

Fonctionnement

Le fonctionnement des Anneaux de vie® bracelet, collier, ceinture selon les théories de G. et S Lakhovsky

Les anneaux de vie sont de véritables circuits oscillants ouverts

Dès les années 1920 le physicien et biologiste G. LAKHOVSKY développe la théorie de l’oscillation cellulaire, qui reçoit de l’élite scientifique le meilleur des accueils, en mettant en évidence les relations entre les radiations et les phénomènes vitaux. Il démontre que la cellule vivante est un petit oscillateur et résonateur électrique dont la vibration est entretenue par l’énergie rayonnante des ondes radio électriques qui remplissent l’atmosphère. Il obtient grâce à l’influence de circuits oscillants des résultats extraordinaires en thérapeutique et sur le développement des végétaux. Ces circuits d’une grande simplicité étaient constitués : d’un anneau métallique ouvert replié en une ou plusieurs boucles généralement en cuivre. Ces boucles qui possèdent,  une self induction et une capacité sont susceptibles d’osciller à de très hautes fréquences.

Je cite G. LAKHOVSKY :

LA VIE NAÎT DE LA RADIATION, si la vie est entretenue par la radiation, elle est supprimée par le déséquilibre oscillatoire.

Donc l’art de maintenir la santé, est de rétablir l’équilibre oscillatoire des cellules.  Lorsque les cellules sont perturbées  par des radiations, (électriques, lumineuses, chimiques, cosmiques, telluriques, etc.…) elles s’éloignent de  leurs fréquences naturelles.
Lorsqu’un circuit oscillant se trouve placé dans un champ électromagnétique oscillant lui aussi, mais doté d’une fréquence différente, le circuit produit deux sortes d’oscillations : l’une dite « propre » (=naturelle), l’autre dite « forcée ». On constate alors, que la fréquence naturelle du circuit et l’autre forcée ont tendance à se modifier et à se rapprocher au point de devenir égales.
Nous pouvons conclure que dans l’application d’un micro oscillateur, la fréquence de ce dernier,  crée un champ qui  tend plus ou moins à égaler celle du circuit cellulaire.

Par conséquent, même avec des micro-oscillateurs ayant une longueur d’onde un peu différente de la cellule, un équilibre se produit naturellement. Cet effet se rapproche beaucoup de la syntonisation c’est à dire un accord entre les oscillations des deux circuits.

Ce qui fait que ce système est remarquable pour son effet d’absorber, ou d’amortir, l’excès des ondes électromagnétiques de toute nature.